lundi, août 8, 2022
AccueilPublicationsPublications: Rapports spéciauxIran : Mike Pence se rend à Achraf 3 et rencontre Maryam...

Iran : Mike Pence se rend à Achraf 3 et rencontre Maryam Radjavi et les résistants iraniens 

Iran : Mike Pence se rend à Achraf 3 et rencontre Maryam Radjavi et les résistants iraniens 
M. Pence  prend la parole lors d’un rassemblement de membres de l’OMPI

23 juin 2022 – Mike Pence, le 48e vice-président des États-Unis, s’est rendu à Achraf 3 en Albanie, siège du principal mouvement d’opposition iranien, les Mujahedin-e Khalq (OMPI), où il a rencontré Maryam Radjavi, Président élu de la Résistance iranienne, pour discuter de questions d’importance mutuelle concernant la situation en Iran.

L’ancien vice-président américain s’est adressé à près de 3 000 membres et militants de la résistance iranienne, dont 1 000 anciens prisonniers politiques sous la dictature monarchique et la théocratie actuelle. M. Pence a décrit Achraf 3 comme « la maison de l’espoir pour un Iran libre et démocratique ». Il a ajouté : « Je peux dire avec certitude que le peuple américain soutient votre objectif d’établir une république iranienne laïque, démocratique et non nucléaire qui tire ses justes pouvoirs du consentement des gouvernés ».

L’ancien vice-président a décrit Ebrahim Raisi comme « un meurtrier de masse brutal responsable du massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988 ». Il a déclaré que Raisi « doit être démis de ses fonctions par le peuple iranien – et être poursuivi pour crimes contre l’humanité et GÉNOCIDE ».

Iran : Mike Pence se rend à Achraf 3 et rencontre Maryam Radjavi et les résistants iraniens 

M. Pence s’est concentré sur la question de l’alternative au régime iranien : « L’un des plus grands mensonges que le régime au pouvoir a fait diffuser au monde est qu’il n’y a pas d’alternative au statu quo. Mais il EXISTE une alternative – une alternative bien organisée, entièrement préparée, parfaitement qualifiée et populairement soutenue appelée l’OMPI. Merci, Maryam Radjavi, pour votre leadership et votre vision exceptionnels. »

Il a félicité la Résistance iranienne pour son « attachement à la démocratie, aux droits de l’homme et à la liberté de chaque citoyen iranien. Le plan en dix points de Maryam Radjavi pour l’avenir de l’Iran garantira la liberté d’expression, la liberté de réunion et la liberté pour chaque Iranien de choisir ses dirigeants élus.

M. Pence a également évoqué les tentatives de Téhéran de déformer l’objectif des manifestants iraniens et a déclaré : « Le régime de Téhéran veut faire croire au monde que les manifestants iraniens veulent revenir à la dictature du Chah. Mais nous ne sommes pas dupes de leurs mensonges. »

Lors de sa visite au musée de la Résistance iranienne à Achraf 3, M. Pence s’est entretenu avec des victimes et des survivants des violations des droits de l’Homme par le régime iranien. M. Pence a également participé à une séance de questions-réponses avec les résidents d’Achraf.

M. Pence visite le musée de la Résistance iranienne

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a déclaré lors de son discours : « Les dirigeants de Téhéran sont à leur point le plus faible. Ils font face aux soulèvements du peuple iranien pour le changement. On peut et on doit libérer l’Iran, le Moyen-Orient et le monde des méchants mollahs nucléaires. Mme Radjavi a déclaré que « les mollahs n’ont jamais abandonné leur quête d’armes nucléaires comme garantie de leur survie. Cela fait partie de la mission de Raisi. Elle a appelé au retour en arrière de toutes les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et a demandé que le dossier des violations des droits de l’Homme et du terrorisme du régime soit renvoyé au Conseil de sécurité de l’ONU. Elle a également appelé au démantèlement de l’Armée des Gardiens de la Révolution (CGRI).

Le 16 mai 2022, l’ancien secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, s’était également rendu à Achraf 3 et y avait rencontré Mme Radjavi.

M. Pompeo avait déclaré : « Un grave facteur manquant dans la politique américaine envers l’Iran a été le manque de soutien politique à l’opposition organisée… Maintenant, pour corriger la politique iranienne, peu importe qui est à la Maison Blanche, c’est une nécessité pour le l’administration américaine à tendre la main à la Résistance iranienne et à tirer parti de ses formidables capacités. Ashraf 3 est l’un de ces endroits sur lesquels if faut se concentrer.

M. Pompeo a également parlé des capacités de leadership de la Résistance iranienne qui, selon lui, a « une véritable voix politique à Washington et dans le monde » et a déclaré : «Je voudrais également être reconnaissant à la présidente élue Maryam Radjavi. Sous sa direction, le Conseil national de la Résistance iranienne jette les bases d’une république libre, souveraine et démocratique en Iran.« 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe