jeudi, août 6, 2020
Accueil temp La dissimulation du coronavirus par crainte de faible participation les 11 et...

La dissimulation du coronavirus par crainte de faible participation les 11 et 21 février a propagé le virus en Iran

La dissimulation du coronavirus par crainte de faible participation les 11 et 21 février a propagé le virus en Iran

Maryam Radjavi :
La dissimulation officielle du coronavirus par crainte de faible participation aux événements des 11 et 21 février a propagé le virus en Iran
Appel au corps médical à aider la population et à l’OMS à envoyer une mission médicale en Iran

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a fait part de sa compassion aux Iraniens touchés par le coronavirus en Iran. Le régime des mollahs, a-t-elle dénoncé, qui savait depuis quelque temps l’arrivée du coronavirus dans le pays, a dissimulé la maladie sur ordre de Khamenei, en vue d’assurer une forte participation le 11 février (anniversaire de la révolution antimonarchique) et le 21 février (mascarade électorale).

De cette manière la maladie s’est propagée rapidement en Iran, la population n’ayant pas été avertie.

Mme Radjavi a de nouveau demandé à l’OMS d’envoyer en Iran des missions médicales et de surveillance. Elle a appelé les médecins et personnels infirmiers dévoués à guider et aider la population pour combattre cette maladie. Elle a enfin souligné que le régime doit mettre les moyens médicaux largement accaparés par les mollahs et les pasdarans, au service de la population, des hôpitaux et du corps médical.

Dans la matinée du 23 février, dans une fuite en avant stupide affichant sa cruauté et son absence de sympathie avec les malades, Khamenei a déclaré sans même prononcer le nom du coronavirus, qu’il s’agissait d’un prétexte pour boycotter les élections : « Ces deux derniers jours, certains ont utilisé le prétexte d’une maladie et d’un virus, et leurs médias n’ont pas raté la moindre occasion pour décourager les gens d’aller voter, même pendant quelques heures. » Certes pour les Iraniens, le principal coronavirus, c’est le régime honni du guide suprême qui est la source de tous les maux et de tous les problèmes et qui doit être éradiqué.

Le ministère de la Santé, Khamenei, Rohani et d’autres dirigeants du régime, étaient au courant depuis au moins un mois de l’arrivée du virus dans le pays ; or ce n’est que le 20 février que les premières directives ont été officiellement données aux provinces. Ce 23 février, le ministre de la Santé a reconnu que le virus est venu de Chine, transmis par des voyageurs. Tandis que la plupart des pays du monde ont interrompu les vols avec la Chine, les vols de la compagnie Mahan Air des pasdarans ont continué.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 février 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe