mardi, novembre 30, 2021
AccueilUncategorizedLe chantage nucléaire du régime iranien est-il le signe de sa force...

Le chantage nucléaire du régime iranien est-il le signe de sa force ou de sa faiblesse?

Le régime iranien a annoncé mardi qu’il entend reprendre l’enrichissement de l’uranium à 20% dans les 24 heures. En prenant cette mesure, il viole presque tous ses engagements dans le cadre du Plan d’action global conjoint (JCPOA) également connu sous le nom d’accord nucléaire iranien de 2015.

Cela fait partie de la campagne de chantage nucléaire du régime. Mais pourquoi Téhéran a-t-il pris de telles mesures?

Les apologistes du régime tentent de répandre cette fausse idée selon laquelle faire pression sur la théocratie au pouvoir en Iran a abouti à la violation par le régime de ses engagements et à se rapprocher de l’acquisition d’armes nucléaires.

«Dans cette situation critique et compliquée, nous devons composer avec la communauté internationale», a écrit mardi le quotidien d’Etat Setareh-Sobh. «Nous [le système au pouvoir] avons atteint le désespoir et sommes dans une impasse», a écrit mardi le quotidien national Mostaghel.

« Quelques mois plus tard, lorsque le gouvernement Rohani remettra le pouvoir au nouveau gouvernement, nous verrons un trésor négativement équilibré avec beaucoup de dette et un déficit budgétaire », a déclaré Ehsan Arkani, membre du parlement, le 31 décembre. «Cette impasse nous a poussés à supplier [les États-Unis], alors que nous savons que le résultat est nul», a renchérit le quotidien Keyhan.

La campagne de chantage nucléaire est le fruit du désespoir de téhéran et non un signe de sa force. Le régime est en proie à des crises et les sanctions écrasent son appareil corrompu. Le président du régime, Hassan Rohani, a déclaré que le régime était «dans la situation la plus difficile du siècle dernier».

Le guide suprême iranien fait face à une société en colère qui blâme le régime pour toutes ses difficultés économiques et sociales. Les gens contemple comment le régime les pille. Ils voient comment cela les prive d’air frais en exportant plus de gaz et en utilisant à la place du mazout dans les centrales électriques. Les gens sont témoins de la façon dont le régime les a abandonnés lors de l’épidémie de coronavirus et joue maintenant avec leur vie en n’achetant pas de vaccin.

Le régime perd son emprise sur le pouvoir, mais compte sur la politique de complaisance de l’Occident. La capacité à revenir à un enrichissement d’uranium à 20% montrent à quel point le JCPOA était défectueux et incomplet. Ainsi, malgré l’extorsion nucléaire du régime, le seul moyen de l’empêcher d’obtenir une bombe nucléaire est d’accroître la pression internationale.

Le Japon a condamné l’enrichissement de 20% d’uranium par le régime. L’UE a averti lundi 4 janvier que la décision de l’Iran d’enrichir l’uranium à 20% constituerait un «écart considérable» par rapport aux engagements de Téhéran dans le cadre de l’accord nucléaire de 2015.

«L’annonce du régime selon laquelle il a une fois de plus augmenté les niveaux d’enrichissement d’uranium est une déclaration de guerre contre la communauté internationale», a écrit Deutsche Welle à cet égard.

L’extorsion nucléaire du régime est un geste désespéré pour un régime moribond. L’UE a essayé la politique de complaisance ‘apaisement mais a échoué. La dernière fois que la communauté internationale a tenté de contenir le régime en signant le JCPOA, cela n’a pas bien fonctionné. Le régime a poursuivi ses activités nucléaires mais a reçu des incitations financières pour financer son terrorisme.

Iran’s Head of Atomic Energy Organization admits to cheating in nuclear negotiations

Les dirigeants de l’UE devraient noter que leurs négociations avec le régime, en particulier avec le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, n’ont permis au régime que de poursuivre ses activités malveillantes. L’histoire montre que les dictateurs et les régimes expansionnistes comme celui d’Iran, ou le régime d’Adolf Hitler en Allemagne, ne respecteront jamais leurs obligations.

Les négociations avec la théocratie au pouvoir ne feront que l’enhardir. L’UE devrait interrompre les négociations avec le régime et sanctionner Zarif et les autres responsables de la dictature iranienne. Comme la Résistance iranienne l’a réaffirmé, la réimposition de six résolutions du Conseil de sécurité, l’arrêt complet de l’enrichissement, la fermeture des sites nucléaires et des inspections en tout lieu et à tout moment sont indispensables pour empêcher le régime d’acquérir une bombe nucléaire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe